Il y a quelques jours, suite à la visite d’une cliente qui j’espère se reconnaîtra, j’ai eu une révélation. J’ai enfin compris d’où me vient cette flamme créative qui m’anime.

J’ai toujours été anticonformiste d’une manière ou d’une autre, que ce soit dans mes gouts musicaux, dans mes styles vestimentaires ou dans mes choix d’activité personnel. Ce que j’ai fait, systématiquement je l’ai fait pour moi.

Prenez ma main : je vous emmène sur les bancs de l’école, là où j’ai grandi en parallèle de mes paires et où j’ai rencontré progressivement mes Muses.

A l’école primaire, alors que les autres enfants étaient animés par le foot et la télé réalité, je faisais déjà des créations en pâte Fimo. J’ai bien essayé de regarder une fois Pop Star, mais je n’ai pas accroché, je me suis même ennuyée. Paradoxalement, malgré cette « non attirance » pour ce type de médias, jusqu’au collège j’écoutais un peu de musique Pop. Puis, progressivement j’ai commencé à m’orienter vers d’autres horizons, avec notamment le Punk français.

Toujours dans mes années de collège j’ai découvert les sciences occultes et l’ésotérisme. Loin des préoccupations de mes amis les plus proches. C’est donc un sujet très intime pour moi aujourd’hui mais néanmoins une grande source d’inspiration.

J’ai vécu une année de 3ème à la limite du harcèlement scolaire suite à laquelle mon visage s’est fermé. C’est à cette même époque que j’ai commencé à me looker : tantôt goth, tantôt métalleuse, tantôt hippie. Cette multi attirance s’est impactée sur mes créations. J’ai commencé à faire mes premiers colliers en dentelle ras de cou (admirez la qualité de la photo à droite [rire] : c’était il y a plus de 10 ans).

Comme vous pouvez l’imaginer c’est le style gothique victorien que j’ai validé car il correspondait à mes choix musicaux et à mon besoin de tranquillité. Dans le même temps, et jusqu’à plusieurs années plus tard, je faisais des arts martiaux et du rugby, aujourd’hui j’adore les via ferrata… J’aime cultiver cette image de la femme chic et rebelle à la fois.

Le pavé est déjà pas mal et croyez-moi, je veille à le condenser à chaque relecture.

Vous avez donc cerné mon personnage : je me retrouve dans plein de choses considérées comme étant « non conventionnelles » mais je me sens moi, je suis épanouie et en accord avec moi-même. Je suis une personne multi-style avec des milliers de facettes et ces milliers de facettes se retrouvent dans mes créations. Aujourd’hui dans mon métier de créatrice c’est ça que je veux révéler en vous :

Je veux vous aider à révéler l’être pétillant que vous êtes pour que vous sortiez de votre propre ombre.

« Vivons heureux, vivons cachés » de mon point de vue ce n’est pas possible.
J’espère vous avoir motivé à prendre rendez-vous avec vous-même !!!

Et vous, avez-vous déjà eu l’impression de passer à côté de vous-même ?

collier ras de cou victorien an dentelle noir avec camée et chaines

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.